LE BIEN ETRE

Harmonie du corps et de l'esprit




     La douleur implique la personne dans toute son histoire, dans tous ces secrets. Vécue d'une façon globale, à la fois sur le plan corporel et sur le plan psychique, elle est inscrite dans le corps, dans les pensées et dans les émotions.
C'est donc tout l'être qui souffre, dans ses dimensions aussi bien somatiques, affectives que cognitives. La douleur constitue de ce fait une réelle menace pour l'intégrité tant physique que psychique ; aussi faut il briser le cercle infernal "douleur-mal-être-stress".

La durée de la douleur a des répercussions émotionnelles et psychologiques indéniables (fatigue, troubles du sommeil, désoeuvrement lié à l'inactivité...). Elle peut engendrer des états d'anxiété et de dépression.


    Une douleur aiguë peut être légère, tansitoire et disparaître rapidement. la douleur peut être intense et durer plus longtemps, comme une brûlure, un choc ou une douleur dentaire. elle est un signal d'alarme qui requiert la mise en place d'un système de défense et de protection de l'organisme. Une douleur devient chronique lorsqu'elle persiste au-delà de six mois et ne répond à aucun traitement usuel. la douleur chronique conduit à l'anxiété, à la dépression et à l'insomnie, et elle en accentue les composantes physiques.


 
LE BON USAGE DE LA SOPHROLOGIE
 

 De nombreuses études ont montré que les techniques de relaxation procuraient une diminution de l'anxiété et un relâchement de la tension musculaire. L'inquiétude caractérisant le sujet anxieux perd, au cours des séances, son caractère permanent et les tensions se dénouent au fil des entraînements.
La relaxation favorise un état de déconnexion et de relaxation qui produit un effet régénérant sur le cerveau.

  La relaxation vise à apaiser les émotions mais agit également sur la partie musculaire : c'est une étape importante pour sortir du cercle de la peur et de l'angoisse.
Les séances permettent de ralentir l'ensemble du métabolisme, de diminuer la pression sanguine et de réduire les tensions musculaires.
Cette détente corporelle associée aux exercices de respiration et de visualisation crée petit à petit une détente mentale qui facilite le travail de régénération de l'organisme et permet de diminuer la pathologie douloureuse. Les angoisses s'estompent également, on prend une nouvelle conscience de soi, de son corps et on peut ainsi mieux gérer tout son être.

  La méthode de contrôle de la douleur en sophrologie consiste à utiliser l'imagerie thérapeutique. Quand on souhaite par exemple soulager une crise d'asthme, on imagine les passages boqués se dilater et laisser l'air circuler. Et l'air circule plus facilement !
En visualisation, nous tentons d'apporter des solutions pour diminuer la douleur, de renforcer l'immunité, de redonner confiance en soi , en son corps....de diminuer le stress, de détendre le corps....


  Une autre méthode utilisée est la technique de focalisation sur la douleur. pourquoi le fait de se concentrer sur un endroit douloureux permet-il de soulager le malaise? En fait, une grande part de la souffrance provient de la tension musculaire par laquelle nous réagissons.Llorsque nous nous détendons et que nous concentrons notre attention sur le point douloureux, nous le faisons sans tension et cela suffit parfois à en réduire l'intensité. Par ailleurs, en nous concentrant totalement sur la douleur, nous l'affrontons directement et, psychologiquement, elle devient plus supportable. En l'affrontant par la relaxation, nous en réduisons l'impact émotionnel et physique.


  N'oublions pas que la sophrologie est une médothe qui accompagne la médecine traditionnelle, parlez en à votre médecin.

  Dans mon cabinet, il arrive parfois, de compléter la sophrologie par des massages personnalisés et spécifiques qui permet de meilleur résultat. 

Le bilan que nous faisons ensemble lors du premier rendez vous, vous permettra, me permettra également de voir vos besoins et d'adapter au mieux la sophrologie.



 



    





 
Créé avec Créer un site
Créer un site