LE BIEN ETRE

Harmonie du corps et de l'esprit






Testez votre résistance au stress ?

- Avez-vous du mal à démarrer le matin ?
- Avez-vous tendance à prendre tout très à cœur, même les petites choses dont vous savez qu’elles n’ont pas grande importance ?
- Votre nuque, vos épaules et votre dos sont-ils fréquemment douloureux ?
- Au cours des 3 derniers mois, avez-vous oublié un rendez-vous ?
- Avez-vous eu mal à la gorge plusieurs fois ces six derniers mois ?
- Une fois de retour chez vous, écroulez-vous dans votre canapé ?
- Etes-vous souvent saisi par des angoisses dont vous ne connaissez pas la cause ?
- Vous êtes vous demandé plus d’une fois, au cours des derniers mois si vous alliez perdre votre emploi ?
- A 17 h, c’est l’heure de votre coup de pompe ?
- Vous indignez-vous facilement même si vous n’êtes pas directement concerné ?
- Faîtes-vous des cauchemars à répétition ?
- Si les choses ne vont pas assez vite, votre colère monte t’elle rapidement ?
- Etes-vous souvent en retard dans vos dossiers ?
- Avez-vous du mal à trouver le sommeil ? Si vous vous réveillez en pleine nuit, vous ne parvenez plus à vous rendormir ?
- Avez-vous du mal à vous concentrer ?
- Etes-vous d’un naturel soupçonneux ?
- Détestez-vous ceux qui se font plaindre ?
- Etes-vous particulièrement susceptible et supportez-vous mal les critiques ?
- Doigts qui tapotent et pieds qui s’agitent : vous remuez sans cesse
- Vous vous échauffez facilement en parlant, vous élevez la voix, vous rougissez…
- Votre humeur change t elle fréquemment sans que vous puissiez l’expliquer ?
- Essayez-vous de faire un maximum de choses dans un minimum de temps ?
- Souffrez-vous souvent de céphalées et de vertiges bénins ?
- Avez-vous du mal à rester inactif pendant vos heures de loisirs ?
- Au cours des trois derniers mois, avez-vous commis une erreur au travail ?
- Etes-vous souvent envahi par le sentiment d’être malheureux ?
- Sursautez-vous facilement en cas de bruit intempestif ? (sonnerie de téléphone, klaxon…)
- Avez-vous la sensation de tout envoyer promener ?
- Consommez-vous plus de deux verres d’alcool par jour ?
- Avez-vous tendance à vous jeter sur le moindre morceau de nourriture qui vous tombe sous la main ?
- Souffrez-vous d’eczéma ou psoriasis ?
- Avez-vous l’impression de manquer de temps pour tout ?
- La balance indique que vous avez pris beaucoup de poids cette année ?
- Arrivez-vous systématiquement en retard à vos rendez-vous ?
- Avez-vous le trac dès qu’il faut parler devant plus de deux personnes ?
- Souffrez-vous de ne pas trouver vos mots, ou de trous de mémoire ?
- Vous sentez-vous fatigué souvent sans avoir fait d’effort ?
- Lorsque vous pratiquez un sport, vous le pratiquez jusqu’à épuisement ?
- Attendez-vous la dernière minute pour vous mettre au travail ?
- Avez-vous un paquet de jours de vacances en retard à prendre ?



Moins de 10 phrases cochées :

Vous ne pliez jamais sous la pression.
Est-ce le fait d’une nature très flegmatique ? Le stress, n’a pas de prise sur vous. Sans doute parce que vous savez ce que vous voulez et exploitez vos talents au lieu de vous braquer sur vos défauts. De surcroît, vous distinguez l’urgent, l’important et l’inutile, et vous vous organisez en conséquence. Vos capacités de défense psychologique sont très fortes. Vous restez efficace face à une situation frustrante ou un environnement hostile, et ce malgré la pression et les échecs éventuels. Attention, cependant à ne pas basculer dans l’indifférence.



10 à 19 cases cochées :

Vos capacités de défense ont des limites

Au quotidien, vous combinez dans votre travail la recherche de l’efficacité immédiate et celle des résultats à long terme. Votre intelligence des situations est supérieure à la moyenne et vous avez le don de l’organisation. Vos capacités de défense psychologique sont bonnes. Vous connaissez les situations qui vous stressent et savez les gérer en anticipant les problèmes et les conflits potentiels. Mais, en cas de gros coup dur ou lorsque la période d’adversité se prolonge trop longtemps, vous pouvez craquer. Vous devenez alors irritable, l’anxiété vous gagne et vous déprimez. Le meilleur remède, dans ce cas-là, est de prendre du champ par rapport aux évènements, ne serait-ce qu’en faisant une vraie pause entre midi et 14 heures.



A partir de 20 cases cochées :

Vous êtes en situation de vulnérabilité.

Votre éducation vous a vraisemblablement poussé à trop d’exigence envers les autres comme envers vous-même. Votre sens de la compétition est exagéré et vous avez peut-être trop « chargé la mule » récemment. Résultat : vous réagissez au coup par coup, sans penser au long terme. L’épuisement vous guette, vos capacités de défense sont au plus bas, et vous êtes tenté de compenser par l’alcool et la cigarette. Attention, si vous laissez cet état se prolonger, votre santé va en souffrir ! Des vacances voire un changement d’activité, s’imposent. Cessez de courir après le temps et efforcez-vous d’anticiper les situations.







 
Créé avec Créer un site
Créer un site